Angoisse, Panique, Comment gérer ?

Angoisse, Panique, Comment gérer ?, Angoisse, Panique, Anxiété, Anxiety, Panic Attack, Lifestyle

 

Qui n’a jamais eu de crise d’angoisse, d’attaque de panique ? Qui ne s’est pas d’un seul coup, sans le voir venir, senti comme s’il allait mourir ou comme si quelque chose d’atroce allait lui arriver ? Qui n’a jamais ressenti des sensations physiques allant du désagréable au plus effrayant ?

 

Bienvenue dans le monde joyeux de la crise d’angoisse et des attaques de panique.

 

J’ai longtemps hésité avant d’écrire cet article. Peur (pour pas changer), honte (tout le monde me semble en super forme et moi ça va jamais), sensation que tout le monde va s’en ficher et trouver ça mal écrit, mal construit, pas intéressant (t’es perfectionniste ou tu l’es pas).

Et comme en ce moment on ne peut pas dire que ce soit la grande joie, et apparemment pour pas mal de monde aussi, je me suis dit : « Aller, arrête de réfléchir, et fonce. Si ça se trouve, y a des gens qui ont bien besoin de savoir que d’autres personnes qu’eux ont ça. Et puis c’est pas ta faute si tu es une angoissée chronique ».

Je ne dis pas que je poste cet article le cœur léger et le sourire aux lèvres, mais au pire, je le passerai en privé, qu’en pensez-vous ?

 

Comme disent les médecins, j’ai un terrain anxieux.

 

Terrain anxieux, terrain anxieux, t’es gentil mais ça me fait une belle jambe. Tu crois que je les vis mieux les crises d’angoisses et les attaques de paniques en sachant que j’ai un terrain anxieux ?

Puis cela fait tellement d’années que j’ai ça qu’à force, dans la majorité des cas, j’essaie et parfois j’arrive à canaliser la chose, ou même à passer plusieurs mois ou années sans certains symptômes (merci la somatisation) ou attaque de panique.

 

Je ne vais pas dans cet article tout détailler. On va dire que je vais prendre la température. Si raconter mon expérience peut aider. Dans le cas contraire, je ne vais pas tout déballer, vous comprenez ?

 

Parce que quand on parle de crise d’angoisses, d’attaques de panique, on pense médicaments, médecins, psy… et ça, qu’on en prenne, consulte ou pas, on n’a pas forcément envie que les gens se fasse des idées ou nous jugent.

En fait, je réalise en écrivant, que, ce qui est tout aussi difficile à vivre et à appréhender que les attaques de paniques et autres crises d’angoisse, c’est le regard que les gens ont sur vous. Ou le regard que vous imaginez que les gens ont sur vous.

On a rarement une confiance en soi très élevée au moment où on a une crise d’angoisse. Ou lorsqu’on ne se sent pas d’aller à tel ou tel endroit alors que les autres y vont ou que l’on doit annuler un engagement à cause de ça.

C’est très difficile de garder une estime de soi quand on a l’impression qu’on est différent des autres et accessoirement incapables. Parce qu’on finit par penser que l’on est incapable. Et nul. Et que les autres sont mieux, n’ont jamais rien, sont toujours bien dans leur peau, dans leur tête, ne ressentent jamais ces terreurs ou ces symptômes qui nous terrorisent.

Puis on ne va pas se mentir, ces crises d’angoisse et attaques de panique, ça gâche un peu la vie. On se replie sur soi, on évite les gens pour éviter de répondre aux questions, pour éviter de devoir dire des choses qu’on préfère garder pour soi par honte.

Je ne savais pas trop par quoi commencer en rédigeant cet article. En fait, je pensais commencer par des petits conseils, l’explication de symptômes… mais je me rends compte que la première chose que j’avais vraiment envie de dire c’est :

 

« Eh ! Je suis la seule à avoir ça ? Rassurez-moi ! ».

 

 

1 aime ce post

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *